Candidats au Grand Conseil

Lausanne-Liste 6

#ECVD22

 » Esclave du numérique ou citoyen du numérique:
votre choix est dans l’urne. »

Emmanuelle Germond

Emmanuelle Germond

 

39 ans, Traductrice Geek <-> Humain, consultante en informatique éthique, citoyenne

Aller au Grand Conseil pour :

N

Mettre en place une vraie stratégie numérique pour toutes les administrations du canton

N

Faire que le filet social protège effectivement la population: par exemple en protégeant les indépendants et en améliorant tout le processus de prise en charge.

N

Préparer le canton aux nombreuses conséquences de la transition écologique

N

Planifier la crise économique qui suivra les étapes du Covid-19

Son parcours

Sait lire et écrire (rarement sans fautes cry). Essaye de penser (du mieux possible innocent).

Traductrice Geek <->  Humain, consultante en informatique étique

Membre au comité de la SDMB (association de quartier  Marterey-Bugnon)

Coopératrice Itopie

Membre fondatrice de OpenRomandie

Loïc Arm

 

34 ans, enseignant, docteur ès sciences EPFL, Lausanne

Aller au Grand Conseil pour :

N

Paver le chemin d'un vivre ensemble où faire l'effort de respecter son voisin serait non pas une corvée, mais une évidence.

N

Placer les avancées technologiques au service du citoyen dans le respect des libertés fondamentales de chacun.

N

Diminuer l'impact de l'humain sur son environnement grâce à des technologies adaptées et des incitatifs cohérents et justes.

N

Concilier un filet social fort et une liberté d'entreprendre importante par une politique pragmatique tournée vers l'avant.

Son parcours

Né en 1988, Loïc Arm grandit à Payerne, dans la Broye vaudoise, avant de déménager à Lausanne à l’âge de 19 ans pour y conduire ses études. Entre 2006 et 2011, il étudie la chimie à l’EPFL. Il achève ses études par un doctorat en biophysique, toujours à l’EPFL, dans le domaine du développement de méthodes d’analyses à visées biomédicales. Passionné par la vulgarisation scientifique et la transmission de savoir, il entame une carrière d’enseignant dans la région lausannoise, après une formation HEP, avec pour objectif d’apporter un vent de fraîcheur dans l’enseignement des matières scientifiques.

Membre de la société d’étudiants Helvétia, il œuvre depuis plus de 10 ans à la reconnaissance publique de ce type d’associations à travers l’Europe francophone et au sein de la Suisse plurilingue, propageant son amour de la bonne bière et du beau chant. Il pratique le badminton depuis 19 ans et la cuisine maison depuis aussi longtemps.

Entré au Parti Pirate Vaudois en 2015, Loïc a été membre du comité depuis 2017, dont deux années passées à la co-présidence.

« Une politique sensée demande des personnes rationnelles, pédagogues et à l’écoute. »

Loïc Arm

« Le monde de demain sera numérique, à nous de le définir et non de le subir. »

Nicolas Giller

Nicolas Giller

 

42 ans, tavergiste indépendant, Lausanne

Aller au Grand Conseil pour :

N

Ouvrir un débat sur le fonctionnement de la BCV, des services publics forts

N

Pour un Revenu de Base Inconditionnel (RBI)

N

La liberté et l’indépendance de la presse

N

Offrir l’asile politique à Julian Assange, premier symbole fort d'un vrai soutien aux lanceurs d'alertes

Son parcours

Né à Bienne en 1980, mais ayant vécu toute sa vie en Pays de Vaud, Nicolas Giller est titulaire d’un bachelor de l’EHL. Il a travaillé dans l’événementiel et dans la restauration avant de se mettre à son compte en 2013, en ouvrant le 1er bar geek de la région.