Le Parti Pirate vaudois présente un total de huit candidats aux conseils communaux de Nyon, Le Mont et Lausanne, ainsi que cinq candidats à la municipalité de Nyon. Le PPVD compte bien porter haut ses couleurs et préparer les changements de la société.

C’est surtout à Nyon que le PPVD a fait la surprise avec ses 5 candidats à la municipalité. Quatre d’entre eux seront bientôt en débat, le 18 février sur NRTV. 

Carlos Polo, 51 ans, est un homme de contact qui souhaite ouvrir une nouvelle voie à Nyon. Il s’engage pour que l’on puisse renforcer et élargir la participation citoyenne à Nyon, grâce au numérique dans le respect du contact humain. Il souhaite également une meilleure connectivité au réseau Internet pour chaque habitant, particulièrement critique en ces temps de télé-travail.

Doté d’un fort esprit d’ouverture et d’une longue expérience des nouvelles technologies, Nils Schaetti, 35 ans, souhaite s’engager pour une ville plus intelligente, capable de faire face aux défis de la révolution numérique et profitable à tous. Pour cela, il s’engage pour un meilleur accès au logement, pour une indépendance locale face aux géants de l’informatique et pour l’éducation à l’hygiène numérique.

Yannick Belotti, 41 ans, est là car le monde change et qu’il souhaiterait le voir devenir plus respectueux, solidaire et participatif. Il s’engage pour un accès gratuit aux transports publics et un réseau de desserte de qualité à Nyon ainsi que pour un meilleur vivre ensemble, une ville civique où toute le monde se respecte de jour comme de nuit.

Stéphane Barathieu est direct et sincère. Il souhaite voir la population mieux connectée à la démocratie directe, qu’il voit au service de celle-ci, par la transparence et l’accès à l’information.

À Lausanne ce sont Emmanuelle Germond et Marie-France Perroud, deux pirates des débuts du parti, investies et actives depuis longtemps dans les activités associatives locales. Elles s’engagent pour un enseignement de l’hygiène numérique dans les écoles et auprès de la population, des transports publics gratuits, d’avantage d’accès aux énergies renouvelables pour les habitants (entre autres grâce au smartgrid) et une politique directe et participative.

Quant à Michel Gaillard, il se représente au Mont-sur-Lausanne sous la bannière Pirate. Personnalité haute en couleur, ce citoyen engagé veut voir une mutation numérique au service de la compréhension du monde et pas de sa consommation acharnée.

Chacun mènera sa campagne sur les thèmes qui lui sont chers.

Le comité du PPVD souhaite bonne chance à ses candidats et les épaulera au mieux.
Bonne élection à tous et n’oubliez l’acte le plus important: Votez !!!