App SwissCovid
L'analyse du PPVD

Devenez pirate

Souvenez-vous!

Il y a 215 ans, le Pays de Vaud, récemment libéré de l’emprise de Berne, accepte d’entrer dans la Confédération Suisse. En effet, l’Acte de Médiation garantissait aux Vaudois l’égalité en droit avec les autres cantons, la fin des privilèges des oligarques et le respect de la particularité de chaque population.

L'acte de médiation

L’acte de médiation – Source Wikipédia:Rama CC-BY-SA 2.0

« La Suisse ne ressemble à aucun autre État, soit par les événements qui s’y sont succédé depuis plusieurs siècles, soit par la situation géographique, soit par les différentes langues, les différentes religions, et cette extrême différence de mœurs qui existe entre ses différentes parties. La nature a fait votre État fédératif, vouloir la vaincre n’est pas d’un homme sage. »
[…]
« Ce qui est en même temps le désir, l’intérêt de votre nation et des vastes États qui vous entourent est donc :
1° l’égalité des droits entre vos dix-huit cantons
2° une renonciation sincère et volontaire aux privilèges de la part des classes patriciennes
3° une organisation fédérative, où chaque canton se trouve organisé suivant sa langue, sa religion, ses mœurs, son intérêt, son opinion. »

Napoléon Bonaparte

Déjà à l’époque, Napoléon reconnaissait la nécessité du particularisme suisse. Dans notre quête éternelle d’humanisme et de liberté, n’oublions pas de préserver l’esprit d’indépendance qui nous a construit et qui anime aujourd’hui le parti pirate.