Chers ami(e)s,

Vous avez eu vent d’un jour étrange sur internet ?

Pour vous, cela n’a peut-être pas du signifier grand chose, car la plupart des sites participants à cette action du 18 janvier étaient anglophones. Pourtant, même les sites que vous utilisez couramment comme Google et Wikipedia ont participé dans leur version américaine. Ces sites, plus de 17000, tout comme wordpress, reddit et d’autres ont manifesté contre deux textes de loi actuellement discutés par le Sénat américain et la chambre des représentants, respectivement le PIPA (Protect IP Act) et la SOPA (Stop Online Piracy Act). Cette grève d’Internet a eu suffisamment de poids pour que plusieurs représentants américains changent d’avis. Mais la lutte n’est pas finie, et le vote de la SOPA aura lieu le 24 Janvier.

Pourquoi des sites comme Google ont fait grève ?

C’est pour s’insurger contre ces textes de lois qui ne seront pas efficaces. Ces lois ont été élaborées dans le but de lutter contre le piratage sans prendre aucune mesure prévenant les abus liés à la censure. Le Président Obama s’est dit prêt à utiliser son véto si le texte ne garantissait pas mieux la liberté d’expression. Les lois SOPA/PIPA sont dans la même veine que HADOPI en France, mais en pire. Il s’agit de renverser le principe de présomption d’innocence en effectuant un filtrage préventif.  C’est aussi un mécanisme de sanction automatique qui s’exonère de la décision d’un juge. C’est une atteinte grave à l’état de droit et à la démocratie elle-même, cela uniquement afin préserver les rentes d’une industrie qui n’arrive pas à faire sa transition dans la société de l’information. En plus d’être dangereuses, les mesures misent en place seront facilement contournables.

Mais moi, je suis suisse, pas américain, ça me concerne vraiment?

Oui, car ton internet est le même que celui de n’importe quel autre citoyen de la planète. Les sanctions financières prévues par SOPA et PIPA, telles que la privation de donations, feront couler des sites proposant du contenu culturel aux américains. Le problème, c’est que sans revenus, le site fermera aussi pour les internautes suisses ! Mais la n’est pas le pire. Partager un clip sur Youtube, n’a jamais tué personne, mais malheureusement avec ces lois, c’est Youtube lui-même qui est menacé de disparition. Les sites de partage, qu’ils soient artistiques (Myspace, Youtube) ou sociaux (Facebook, Google+) devrons filtrer leur contributeurs, même les suisses, pour être sûr de ne pas avoir de contenu qui risquerait de les faire fermer. Pour un site comme Youtube, c’est la mort assurée, car sans partage libre, ce site n’a plus de raison d’être.

Pour le réseaux sociaux, c’est pire. Tu pourra toujours y accéder. Mais à cause de ces lois américaines, toi, bon citoyen suisse, tu ne devras pas mettre de contenu soumis au droit d’auteur sous peine de voir ce contenu censuré. Plus question de te prendre en vidéo entrain de chanter, ou même d’écouter ou de partager avec tes amis des vidéos de musiques ! Pour ne pas avoir d’ennuis, Facebook te censurera préventivement. La peur de la censure prendra le pas sur tes libertés!

Tu es sur internet !
Tous ce qui se passe sur et à propos d’internet est forcément mondial !
Tous ce qui se passe sur et à propos d’internet te concerne !
N’oublie jamais que la censure chez ton voisin t’empêche également de lui parler !

Alors rejoins-nous pour protester contre ces lois antidémocratiques et construire la société de demain !

Source: Parti Pirate Genevois