Votations fédérales: Une journée victorieuse voilée par des relents nauséabonds

Le PPVD se réjouit aujourd'hui que les citoyens suisses aient majoritairement refusé que des entreprises privées puissent contrôler et vendre une partie de nous-mêmes, à savoir notre identité. Nous nous réjouissons également de la poursuite des échanges commerciaux avec l'Indonésie. En revanche, en tant qu'humanistes convaincus, nous ne pouvons pas comprendre que le peuple suisse ait plus peur d'un simple bout de tissu que des idées extrémistes, et pointe du doigt toute une communauté bien qu'elle soit très bien intégrée sur notre territoire.

Le PPVD se réjouit aujourd’hui que les citoyens suisses aient majoritairement refusé que des entreprises privées puissent contrôler et vendre une partie de nous-mêmes, à savoir notre identité. Nous nous réjouissons également de la poursuite des échanges commerciaux avec l’Indonésie. En revanche, en tant qu’humanistes convaincus, nous ne pouvons pas comprendre que le peuple suisse ait plus peur d’un simple bout de tissu que des idées extrémistes, et pointe du doigt toute une communauté bien qu’elle soit très bien intégrée sur notre territoire.

Initiative «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage»

Les libertés sont fantastiques, jusqu’à ce que l’on ne les ait plus. Avec les drones et autres systèmes de surveillance, cette loi pourra être utilisée pour effectuer de la surveillance, lors de manifestations, par exemple. Quant aux femmes vraiment forcées, il leur suffira de dire que c’est une “coutume locale”… Ça promet !Loin d’atteindre les buts que le comité d’initiative a voulu communiquer, cette loi bancale rate sa cible. Sous couvert de la défense des femmes, la loi pénalise des personnes, déjà victimes, tout en imposant un code vestimentaire à l’échelle fédérale. Si les coutumes locales sauvent les carnavals, toute autre manifestation joyeuse devra désormais se passer de masques et autres ornements faciaux intégraux.En voulant freiner un islam radical, qui saura s’adapter à la nouvelle loi, l’initiative bloque tout un pan de l’expression qui se voit muselée par des considérations clairement islamophobes. La Constitution suisse protège déjà l’intégrité physique et psychique des personnes, sans qu’il y ait besoin d’ajouter une loi discriminante à notre arsenal juridique contre les dérives sectaires. Aujourd’hui, le peuple suisse a choisi de renforcer des mesures sans efficacité, sans vision des conséquences pour l’image de la Suisse, pour la culture et pour notre esprit de liberté.

Loi fédérale sur les services d’identification électronique (LSIE)

Une véritable victoire Pirate pour la protection des données et notre État de droit démocratique, mais la situation reste en chantier ! La Confédération pourrait par exemple utiliser la LDI et reprendre le travail de 2013-2014, avant que de malheureuses décisions n’aient été prises afin de créer un produit commercial à la demande d’entreprises de plus en plus voraces. Or le profit potentiel lié à l’exploitation d’une identité électronique ne doit pas être la motivation des parlementaires pour nous présenter un projet bâclé avec des solutions simplistes. L’identité électronique amène un changement sociétal qui nécessitera la création d’une véritable intégrité numérique des personnes, une protection dont l’absence se fera de plus en plus cruellement sentir. Ce referendum, co-lancé par notre mouvement, prouve une fois de plus que les idées et valeurs Pirate sont en adéquation avec les attentes des citoyens. Par cette victoire massive, le peuple a démontré qu’il faudra compter de plus en plus sur le Parti Pirate et nous nous réjouissons d’être, aujourd’hui, une véritable force de proposition.L’État doit prendre ses responsabilités de pourvoyeur d’identité et les citoyens suisses, comme le Parti Pirate, l’ont compris et l’on fait savoir aujourd’hui: nous ne sommes pas dupes!

Arrêté fédéral portant approbation de l’Accord de partenariat économique de large portée entre les États de l’AELE et l’Indonésie

Un peu de bon sens en politique, parfois ça aide. Est-ce que ça règle les problèmes que représente l’huile de palme ? Non, mais avant une interdiction future ou la disparition de ce produit néfaste, sa mauvaise production aura été limitée. Le Parti Pirate se réjouit que les citoyens reconnaissent les efforts qu’a faits l’Indonésie et permettent à nos deux pays de continuer sur des accords gagnant-gagnant. Qui plus est, le reste de l’accord nous donnera la possibilité d’encourager économiquement un pays qui se cherche une voie écologique progressiste. 

R

nous avons besoin de votre soutien

C’est par vos dons, votre présence et votre inscription que nous devenons plus forts. Que se soit pour récolter des signatures, nous aider sur les stands ou vos dons généreux vous pourrez toujours contribuer à la vie du Parti Pirate

0 Comments

Submit a Comment