Élections Cantonales

Découvrez nos candidats !

Souveraineté numérique

Initiative fédérale

Assemblée pirate, don d’organes, frontières et données médicales, un scénario bientôt sur Netflix ?

Le menu de l'assemblée générale pirate a été assez chargé, ce dimanche 10 avril, mais fructueux. Elle a traité de nouvelles règles internes et des sujets d'actualité, avec l'approche des votations du 15 mai 2022. 8Régalez-vous !

Le menu de l’assemblée générale pirate a été assez chargé, ce dimanche 10 avril, mais fructueux. Elle a traité de nouvelles règles internes et des sujets d’actualité, avec l’approche des votations du 15 mai 2022. Régalez-vous !

Comité et nouveaux règlements

L’Assemblée Générale du Parti Pirate Vaudois a élu son comité. Parmi les nombreux candidats, ont été élus: Loïc Arm, Ariane Beldi, Bernard Déglon, Arnaud Durand, Emmanuelle Germond, Estelle Lang, Fabian Rousseau et Nils Schaetti. Portant ainsi à 8 le nombre de membres du comité. Parmi les membres du comité, Emmanuelle Germond ainsi que Nils Schaetti ont été élus co-présidents. Arnaud Durand a quant a lui été nommé vice-président. L’assemblée générale a dans le même temps validé un nouveau règlement interne offrant à nos membres des éléments plus clairs concernant les comportements attendus des Pirates _dans le cadre de nos activités. Enfin un règlement complet est maintenant disponible pour nos assemblées générales, permettant de formaliser efficacement nos débats.

Votations

L’assemblée générale s’est aussi penchée sur les sujets de votation fédéraux du 15 mai 2022. Il s’agit de trois modifications de lois faisant l’objet de référendum. Les délibérations ont été rondement menées et ont débouché sur les recommandations suivantes:    

La lex Netflix

Depuis des années, la production cinématographique suisse est soutenue par des investissements venant des acteurs médiatiques qui souhaitent distribuer leurs œuvres sur le territoire, qu’ils soient privés ou publics. En effet, le marché suisse ne suffit pas à lui seul à soutenir le cinéma national. Récemment, des géants du streaming sont arrivés dans notre pays et en tirent des bénéfices importants: on parle de plus de 300 millions de francs par an. En conséquence, le Conseil Fédéral a décidé de mettre à jour la loi sur le cinéma afin de leur imposer les mêmes obligations qu’aux distributeurs et vendeurs actuels. Désormais, les grandes plateformes de vidéo à la demande, telles que Netflix ou Disney+, devront elles aussi investir 4% de leurs bénéfices dans la production suisse. Par ailleurs, elles devront aussi consacrer 30% de leur offre à des œuvres européennes. Par pur électoralisme un comité référendaire s’y est opposé. Il prétend ainsi que des plateformes pourraient quitter la Suisse ou bien répercuter cette « taxe » sur le prix des abonnements.Le parti pirate vaudois soutient cette modification de la loi, pour les raisons suivantes:Tout d’abord, elle ne fait que mettre tous les acteurs face aux mêmes obligations. Celle d’encourager la production locale et de la soutenir.

Nous vous recommandons donc de voter oui à cette nouvelle loi. 

Transplantation et don d’organes

Actuellement, le don d’organe se fait sur une base volontaire. Chaque personne est libre de dire si elle accepte ou non de donner ses organes après son décès. Problème ?  Souvent amenés à prendre la décision, car tout le monde ne pense pas à prendre ou faire sa carte de donneur, les proches préfèrent la prudence, malheureusement souvent injustifiée. De nombreuses personnes se retrouvent ainsi dans une vaine attente de l’organe qui sauvera leur vie. Au vu de l’adhésion massive de la population au don d’organes, la proposition qui est faite vise à renverser ce paradigme: toute personne est considérée comme donatrice par défaut. Il sera bien entendu possible de s’y opposer comme actuellement. La liberté personnelle est ainsi préservée. En outre, ce changement augmentant le nombre de donneurs, plus d’organes devraient pouvoir être transplantés à l’avenir.

Nous recommandons dès lors de voter « Oui » à cette modification de la loi sur la transplantation.

Frontex 

La nouvelle loi proposée ferait de la suisse un acteur actif de Frontex l’agence européenne sécuritaire semi-privée qui gère aujourd’hui les frontières de l’espace Schengen. En clair, nous votons sur un financement par la Suisse de cette agence, ce qui soulève plusieurs questions éthiques. Une telle agence est, à notre sens, plus susceptible de se laisser aller à des dérives qu’un Etat de droit, par essence garant des droits fondamentaux des personnes qui franchissent ses frontières. Elle aura par exemple prochainement la faculté de coordonner des renvois forcés entre les pays et d’en effectuer elle-même. Un tel procédé questionne du point de vue des garanties de procédure: pourra-t-on encore recourir contre une décision de renvoi ? Aura-t-on le droit de recourir à un avocat pour se défendre ? Le PPVD, profondément humaniste de par ses valeurs, ne saurait soutenir une telle proposition.

Nous recommandons dès lors de voter non à au Développement de l’acquis de Schengen.

Dossier DEP

Après la diffusion illégale de nombreux dossiers médicaux à Neuchâtel, les commentaires de nombreux acteurs du Dossier Électronique du Patient nous ont parus soit inquiétants par leur traitement désinvolte de la gravité de la situation, soit  irrationnelle par des vœux qui ne sont pas seulement pieux, mais relèvent directement de l’imaginaire collectif.Pour cela l’assemblée a décidé de s’engager dans la rédaction d’un document informatif à remettre entre toutes les mains. Ce document, a pour but de définir les enjeux, de démystifier les mot-clés et de donner les moyens de participer de manière citoyenne dès maintenant et de faire des choix éclairés dans ses pratiques individuelles.Vous retrouverez ce document très bientôt dans nos prochains stands et sur notre site web.

R

nous avons besoin de votre soutien

C’est par vos dons, votre présence et votre inscription que nous devenons plus forts. Que se soit pour récolter des signatures, nous aider sur les stands ou vos dons généreux vous pourrez toujours contribuer à la vie du Parti Pirate

0 Comments

Submit a Comment